Une des perles de la désinformation: Les chemtrails

Image

Jojo Ming

La légende des chemtrails, ou traînées chimiques, est une théorie du complot qui suggère que les traînées blanches laissées par les avions dans le ciel ne sont pas simplement des traînées de condensation normales, mais plutôt des émissions délibérées de produits chimiques toxiques. Alors que cette théorie a gagné du terrain, en particulier sur Internet, il est important de noter qu’elle est largement discréditée par la communauté scientifique. Cependant, examinons à la fois la légende et la réalité qui entourent les chemtrails.

La légende des chemtrails remonte aux années 1990, lorsque des théoriciens du complot ont commencé à affirmer que les traînées persistantes laissées par certains avions dans le ciel étaient en réalité des produits chimiques intentionnellement pulvérisés pour diverses raisons, allant du contrôle de la météo à la modification du comportement humain. Certains avancent même l’idée que ces traînées seraient responsables de divers problèmes de santé.

L’une des principales affirmations des partisans de la théorie des chemtrails est que ces traînées persistent plus longtemps que les traînées de condensation normales. Cependant, les scientifiques expliquent que la persistance des traînées dépend de divers facteurs atmosphériques, tels que l’humidité et la température, et que les traînées normales peuvent également persister pendant de longues périodes dans les bonnes conditions.

Un autre argument avancé par les adeptes de cette théorie est que les chemtrails ont des motifs spécifiques dans le ciel qui ne correspondent pas aux trajectoires de vol habituelles. Cependant, ces motifs peuvent être expliqués par des facteurs atmosphériques et de vent, ainsi que par la variété des routes de vol empruntées par différents avions.

En réalité, les traînées blanches laissées par les avions, appelées traînées de condensation ou traînées de vapeur, sont formées par la condensation de la vapeur d’eau contenue dans les gaz d’échappement des moteurs des avions à haute altitude. Lorsque l’air est suffisamment froid et saturé d’humidité, la vapeur d’eau se condense en minuscules gouttelettes de glace, créant les traînées visibles dans le ciel.

Ces traînées de condensation sont principalement composées de cristaux de glace d’eau et de dioxyde de soufre, qui sont des sous-produits de la combustion du carburant d’avion. Les produits chimiques émis par les avions dans l’atmosphère sont soumis à des réglementations strictes, et de nombreuses études scientifiques ont examiné les émissions des avions sans trouver de preuves étayant la théorie des chemtrails.

Image

Les agences gouvernementales, y compris la NASA et l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA), rejettent catégoriquement la théorie des chemtrails, soulignant qu’il n’existe aucune preuve scientifique crédible étayant ces allégations. Les traces de produits chimiques, comme l’aluminium et le baryum, que certains théoriciens du complot prétendent trouver dans les échantillons de sol et d’eau, sont souvent expliquées par des sources naturelles ou d’autres activités humaines.

Les scientifiques sont préoccupés par la propagation de la théorie des chemtrails, car elle alimente la désinformation et la méfiance envers la science et les institutions. Les autorités sanitaires soulignent que les symptômes de maladies attribuées aux chemtrails, tels que les problèmes respiratoires et la maladie d’Alzheimer, sont généralement causés par des facteurs tels que la pollution atmosphérique, le tabagisme et d’autres sources bien établies.