Auto-Tests du VIH: Les Avantages

Image

Jojo Ming

L’auto-test du VIH est une méthode de dépistage qui a été autorisée au Canada en novembre 2020. Il offre plusieurs avan-tages, notamment l’acceptabilité, l’intérêt des personnes vulnérables au VIH et leur préférence, l’augmentation de la probabilité d’aboutir au dépistage du partenaire, l’autonomisation des personnes, l’augmentation du nombre de tests effectués et il peut être un moyen particulièrement efficace d’atteindre les personnes qui n’ont jamais passé de test de dépistage et celles qui ne le font pas aussi souvent que le recommandent les lignes directrices.

L’auto-test du VIH est donc une option intéressante pour les personnes faisant partie des populations prioritaires en ce qui concerne le dépistage du VIH. Il est simple d’utilisation et permet de donner un résultat fiable à 99% en 15 à 30 minutes.

L’auto-test du VIH vient s’ajouter aux méthodes de test proposées dans les centres de soins médicaux et communautaires, qui peut contribuer à accroître le nombre de tests effectués. Il ressort de nombreuses études que l’autotest est une option qui convient aux personnes faisant partie des populations prioritaires en ce qui concerne le dépistage du VIH.

Le seul auto-test dont l’utilisation est actuellement autorisée au Canada est l’auto-test de dépistage du VIH INSTI. Il repose sur la même technologie que le test de dépistage rapide des anticorps INSTI VIH-1/VIH-2 au point de service, qu’on peut se procurer auprès d’un professionnel de la santé ou d’un intervenant communautaire dans certaines parties du Canada. Il s’agit d’un test de dépistage effectué à partir d’un échantillon de sang prélevé en se piquant le bout d’un doigt. On peut effectuer le test seul ou en présence d’une autre personne (un ami, un partenaire ou un proche).

L’auto-test permet de détecter les anticorps dirigés contre le VIH; il s’agit de protéines produites par le système immunitaire en réaction à l’infection par le VIH. Il faut parfois entre trois et douze semaines à partir du moment où une personne a été exposée au VIH pour que les anticorps deviennent détectables par le test. Les anticorps sont détectables environ 22 jours après l’exposition au VIH chez 50% des personnes, et 12 semaines après l’exposition chez 99% des personnes. 

La période qui s’écoule entre le moment où une personne a été exposée au VIH et celui où un test peut révéler si elle a contracté le VIH est appelée la fenêtre sérologique (ou période fenêtre). La durée de cette période varie suivant les personnes. Certaines personnes produisent lentement les anticorps que les tests de dépistage du VIH permettent de détecter, tandis que d’autres les produisent plus rapidement.

En conclusion, l’auto-test du VIH offre une option intéressante pour les personnes faisant partie des populations prioritaires en ce qui concerne le dépistage du VIH. Il est simple d’utilisation et permet de donner un résultat fiable rapidement. Cela peut contribuer à accroître le nombre de tests effectués et à atteindre les personnes qui n’ont jamais passé de test de dépistage ou celles qui ne le font pas aussi souvent que le recommandent les lignes directrices.