NOUVELLES BRÈVES DES STARS

Un média français annonce tout bonnement que le Prince Harry serait séropositif et que le «Roi» lui aurait demandé d’en parler…

Est-ce encore possible en 2019 de publier volontairement de tels cochonneries venant d’un média français alors que la simple validation avant publication aurait révélé que cet article était un ramassis de fausses nouvelles qui devrait faire l’objet de sanctions?

Dans un article non daté ni signé, le média en ligne News-24.fr titrait: «Le prince Harry fait équipe avec Gareth Thomas pour souligner l’importance des tests de dépistage du VIH», et dans cet article, on y faisait des révélations absolument ridicules comme «Harry et Thomas, atteints du VIH, rencontrent des joueurs des King’s Cross Steelers, qui se font passer pour le premier club de rugby gay au monde». Affirmer qu’un club de sport se ferait passer pour quelque chose qu’il n’est pas est déjà surprenant comme analyse journalistique, d’autant qu’on parle ici d’un club gay, mais annoncer tout bonnement, sans le moindre sens de la responsabilité qu’Harry serait séropositif relève de la pure diffamation. Plus loin dans le texte, on écrit «Harry et Thomas ont décidé de travailler ensemble après que le roi ait envoyé un texto au Gallois demandant de bavarder quelques jours après avoir révélé son statut VIH dans une vidéo de Twitter.» Le Roi de quoi? Il n’y a pas de Roi en Grande-Bretagne mais bien une Reine!

Le «média», qui a son siège social au 152, Boulevard Joffre, à La Rochelle en France, qui est aussi l’adresse d’une boutique du nom de «Elrawi Library Shop», ce qui explique certainement l’amateurisme ridicule de ses textes, ne permet aucun contact, ni à partir de sa page web ou celle de ses articles, ni à partir de sa fiche au registre des noms de domaines. Il a été ouvert en octobre 2018.

La publication de nouvelles non vérifiées se basant sur l’ignorance de leurs auteurs et qui ne font l’objet d’aucune vérification de base engage la responsabilité civile et criminelle, surtout en France. Un lecteur français pourrait porter plainte aux autorités pour fausse publication et requérir une forte amende ou carrément une peine de prison. C’est ce que l’on souhaite à News-24.fr!