Nouvelles brèves Europe

Un groupe homosexuel revendique la pose de
fausses bombes à Varsovie
Par: AFP
Une organisation inconnue dʼhomosexuels a revendiqué jeudi la pose
de plus dʼune dizaine de fausses bombes dans différents points de Var-
sovie, provoquant un chaos dans la capitale polonaise. «Vous paralysez
notre vie alors nous allons paralyser la vôtre», ont écrit les auteurs dʼun
courriel adressé à plusieurs rédactions de médias polonais, signés «Bri-
gades Power gay».
Le message électronique de sept pages sʼen prend directement au maire
de Varsovie Lech Kaczynski, candidat de la droite conservatrice à lʼélec-
tion présidentielle de dimanche, connu pour ses propos condamnant
lʼhomosexualité.
«Jʼapprécie le niveau dʼorganisation des milieux gays mais ils ne
sont certainement pas aussi professionnels, surtout dans ce genre de do-
maine qui est très brutal», a-t-il expliqué. Selon M. Kaczynski, «cʼétait
un acte de terreur psychique». Il a annoncé une prime de 100.000 zlotys
(26.000 euros) pour toute information sur les auteurs de lʼopération
criminelle. La police a confirmé avoir retrouvé treize fausses bombes
placées dans différents points de la capitale polonaise.
«Les paquets donnaient lʼimpression dʼêtre de vrais explosifs. Même nos
chiens ont réagi comme sʼil sʼen agissait. Ils étaient remplis de salpêtre
utilisé souvent dans la production dʼexplosifs», a expliqué le comman-
dant en chef de la police Ryszard Siewierski. Les paquets suspects qui
«donnaient lʼimpression dʼêtre dangereux pour la vie et la santé des gens»
ont été neutralisés, a-t-il ajouté.
Adoption par les couples homosexuels:
nouvelle discussion
BRUXELLES La commission de la Justice de la Chambre a décidé mer-
credi matin de consacrer une séance dans la semaine du 8 novembre à la
discussion de lʼavis du Conseil dʼEtat sur la proposition de loi visant à
permettre lʼadoption par des couples homosexuels. A cette occasion, la
Commission pourra également se pencher sur dʼéventuels amendements
qui répondraient à des remarques techniques du Conseil dʼEtat. Le vote
final devrait ensuite intervenir dans la même séance ou, en cas dʼadoption
dʼamendements, lors de la séance suivante. Avant les vacances, la Com-
mission a consacré de longs débats à ces textes et a adopté les différents
articles et amendements. Il ne reste plus quʼà voter sur lʼensemble du tex-
te. Toutefois, en raison du caractère délicat de la proposition, le président
de lʼassemblée, Herman De Croo, a demandé lʼavis du Conseil dʼEtat sur
les différentes propositions et amendements déposés à ce sujet, y compris
les formules qui avaient déjà été rejetées par la Commission comme la
parenté sociale et la tutelle.