AJUSTO: UN ESPION ENVAHISSANT!

Roger-Luc Chayer

Ajusto, vous connaissez? Il s’agit d’un logiciel offert par les assurances Desjardins et leurs filiales afin de mesurer les habitudes de conduite de leurs clients pour leur offrir un taux ajusté selon leurs comportements routiers. Il existe des équivalents pour les autres compagnies d’assurance. Je m’y suis inscrit après avoir reçu une augmentation importante de ma prime du simple fait que dans mon secteur, Desjardins m’expliquait que trop de gens conduisent le cellulaire à la main et, par conséquent, causent plus d’accidents. Le programme consiste à mesurer pendant 3 mois ou 1000km toutes les habitudes de conduite du client pour qu’un score parfait de 98% et plus lui procure un rabais de 25% de son assurance, et le programme n’a pas à être renouvelé chaque année.

Au premier coup d’oeil, c’est très intéressant pour ceux qui se sentent capables de respecter à la lettre les limites de vitesse et même, leurs accélérations, leurs freinages et leurs virages. À la fin de chaque jour, le client reçoit sa note et voit l’évolution du rabais qui sera appliqué sur sa prime. Dans mon cas, après 3 semaines, j’ai un score de 99% me donnant 25% de rabais. Toutefois, après un certain temps, on réalise que le logiciel, qui est incorporé au téléphone intelligent et qui fonctionne tout à fait automatiquement, peut devenir envahissant et même contrôlant. Par exemple, même si votre conduite est parfaite, votre score peut baisser de façon importante uniquement du fait de la longueur de votre trajet. Parfois, même pour un trajet de 6km, Ajusto considérera qu’il est long, mais c’est totalement nier la réalité montréalaise qui fait que dans la région métropolitaine, les distances sont immenses entre Rosemont et le centre-ville (16km) par exemple, ou entre Montréal-Nord et Lachine (32km). De plus, toujours dans le cadre d’une conduite irréprochable, Ajusto vous fera perdre automatiquement beaucoup de points si vous roulez dans les heures de pointe, mais ne mentionne pas quelles sont ces heures.

Il s’agit d’éléments arbitraires qui donnent un sentiment de se faire conduire, de se faire contrôler. Même si le conducteur n’a rien à se reprocher, Ajusto lui reprochera ses déplacements à certaines heures du jour et ultimement, décidera d’un rabais non pas basé sur votre conduite réelle, mais sur les préjugés un peu trop larges de l’assureur. Quant à la sécurité, Ajusto n’est pas un modèle à suivre.

Étant toujours en train de regarder partout pour voir les panneaux de vitesse, pour ensuite regarder mon odomètre et m’assurer que je ne dépasse pas la vitesse, et avec les multiples alarmes continuelles d’Ajusto, je considère que je conduis de façon moins sécuritaire qu’avant. Enfin, n’oublions pas que l’assureur fait tout pour que votre score descende puisqu’il y gagne financièrement.