LE FIL DE PRESSE MONDIAL 

Image

La déportation des homosexuels, « une légende » : Zemmour attaqué EN JUSTICE

Selon L’Obs – Six associations anti-homophobie ont annoncé à l’AFP avoir déposé plainte LE mercredi 23 mars à Paris contre le candidat d’extrême droite à la présidentielle Eric Zemmour pour «contes-tation de crime contre l’humanité», l’accusant d’avoir nié la déportation d’homosexuels pendant la Seconde guerre mondiale. Les associations visent par cette plainte simple une phrase précise du polémiste-candidat dans son livre paru en septembre, « La France n’a pas dit son dernier mot ». 

Dans ce passage du livre, Eric Zemmour fait à ce moment-là état d’un désaccord avec l’ex-patron de l’UMP, Jean-François Copé, qui avait exclu le parlementaire Christian Vanneste du parti « en raison de la polémique qu’il avait provoquée en affirmant que la déportation des homosexuels depuis la France était une “légende” ». Eric Zemmour ajoute: Christian Vanneste «  raison».

Une app de “conversion gay” du gouvernement malaisien retirée du Google Play Store

Selon Lesnumériques.com – En Malaisie, une application faisant la promotion des thérapies de conversion pour les personnes homosexuelles était en ligne depuis 2016. Alerté des années plus tard, Google l’a finalement supprimée de son Play Store. Voilà qui relancera le débat sur la vérification des applications avant publication. C’est la manière de procéder d’Apple sur iOS qui inspecte les apps avant leur mise en ligne dans son App Store quand Google effectue une modération a posteriori. Et parfois, de drôles — ou inquiétantes — initiatives vivotent quelque temps sur le Play Store avant d’être finalement retirées. 

C’est aujourd’hui le cas d’une app du gouvernement malaisien qui promettait d’aider la communauté LGBT à “revenir sur le droit chemin” et qui a été supprimée de la boutique Google Play après avoir été jugée contraire aux directives de la plateforme.

Russie : deux frères tchétchènes ayant fui la répression anti-LGBTQI+ lourdement condamnés

Selon Têtu – Deux frères, l’un gay et l’autre trans, qui avaient fui la répression anti-LGBTQI+ féroce en Tchétchénie dans le Caucase (sud-ouest de la Russie), ont été arrêtés et condamnés à de lourdes peines de prison au prétexte de lutte contre le terrorisme. Les ONG Amnesty International et All Out alertent sur leur sort.

La peur s’installe en Hongrie pour les homosexuels

Selon Le Monde – À l’abri dans un  bar, trois trentenaires déballent des années de brimades et de refoulements dans ce pays d’Europe centrale qui a adopté, le 15 juin, l’une des lois les plus restrictives du Vieux Continent pour les LGBT. Elle interdit de «représenter l’homosexualité et le changement de genre» devant les enfants de moins de 18 ans.