Les psychologues américains contre la thérapie “réparatrice”

Les thérapies dites “réparatrices”, qui prétendent traiter l’homosexualité comme une maladie et modifier l’orientation sexuelle de l’individu, sont erronées, illusoires voire nocives, affirment les psychologues américains dans un rapport sur ces approches thérapeutiques.

L’APA a adopté une résolution affirmant que les professionnels de santé mentale devraient éviter de dire à leurs clients qu’ils peuvent changer leur orientation sexuelle par des thérapies et autres traitements”, indique la grande association professionnelle américaine qui rassemble 150.000 membres.