On vole des urnes électorales pour protester contre la fermeture d’établissements gays

 

Par Le National
© Roger-Luc Chayer / Le National

Fermeture d’établissements homosexuels : vol d’une urne en représailles

BOURGES (AFP) – Des hommes ont dérobé une urne électorale, dimanche après-midi, à Bourges, pour protester contre la fermeture temporaire d’une discothèque et d’un bar pour homosexuels, a-t-on appris auprès de la préfecture.

L’urne dérobée était dans un bureau de vote installé dans une école primaire et concernait la première circonscription du Cher.

En fin d’après-midi, un homme, qui pourrait être le gérant de la discothèque « Le Savon » et du bar « L’Interdit », a fait irruption dans le bureau de vote numéro 31 « Vauvert » de Bourges, installé dans une école primaire.

Il s’est emparé de l’urne et s’est enfui dans une voiture qui l’attendait à la sortie du bureau, a-t-on appris de source concordantes.

Les voleurs de l’urne ont contacté plusieurs médias pour les prévenir de leur action.

« On en a assez de l’homophobie qui règne à Bourges et des actions contre nous du préfet du Cher », a déclaré par téléphone, à l’AFP, un employé de « L’Interdit », Olivier Rivet.

Les deux établissements ont été fermés pour tapage nocturne, la discothèque pour 30 jours et le bar pour 60 jours, selon M. Rivet.

Des responsables d’établissements nocturnes pour homosexuels, dont « L’Interdit », et des membres de leur personnel avaient déjà réalisé des actions spectaculaires pour protester contre de précédentes fermetures. En septembre 2000, à deux reprises, ils avaient squatté la cathédrale de Bourges, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

On ignore encore quelle sera l’incidence de ce vol sur le résultat du vote. Dans cette circonscription, le candidat UMP Yves Fromion était arrivé en tête au premier tour avec 43,84% et semblait en bonne position pour l’emporter devant le candidat des Verts et de l’ensemble de la Gauche unie Roger Ledoux (25,27%).

Le privilége de réplique