UNE NOUVELLE APPLI Pour prévenir le suicide chez les jeunes gais

Leparisien.fr

«Salut, moi c’est Tony! J’ai créé cette web-app pour partager avec toi mon expérience de jeune gay. Je te propose du fun et des infos pour ton plaisir!» Un visage charmeur, un torse musclé et des pectoraux soigneusement dessinés. Voilà Tony, le grand frère virtuel prêt à conseiller les jeunes majeurs homosexuels.

Le site web développé par le Crips (Centre régional d’information et de prévention du sida) et mis en avant pour la Journée mondiale de prévention du suicide, veut apporter une aide numérique nouvelle pour un public particulièrement fragile et isolé. Le Crips a souhaité créer une plate-forme de santé sans tabou, où les jeunes peuvent trouver des informations claires et sérieuses. Lors d’une campagne choc en février, l’inter-LGBT révélait que les gays, lesbiennes, bi et trans se suicidaient quatre fois plus que la moyenne en France. Les jeunes hommes homosexuels sont encore plus concernés.

Selon l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé), les tentatives de suicide touchaient, en 2010, plus de 20% des homos et bis masculins contre 17,1% des femmes homos et bis. Pour Jean-Michel Pugnière, coordinateur au sein de l’association Contact qui favorise le dialogue entre les homosexuels et leurs proches, la stigmatisation des jeunes garçons est plus présente que chez les filles. « La construction de l’homme adulte passe par le fait de se définir comme viril.

Si on ne rentre pas dans ces normes, on est considéré comme homo. À l’inverse, il y a un certain déni de l’homosexualité féminine, elle est moins prise au sérieux, même si les femmes ne sont pas non plus à une place enviable.»

Le Crips s’est donc saisi du problème en travaillant pendant un an avec des jeunes concernés à l’élaboration de la web-application. Au programme, Tony délivre des conseils pour avoir une vie sexuelle sans danger.