Neal Gottlieb fait tout un pied de nez au Président de l’Ouganda

Par Roger-Luc Chayer

Neal Gottlieb est un jeune américain de Sausalito, proche banlieue de San Francisco en Californie et est propriétaire d’une petite entreprise de crème glacée locale. Grand sportif à ses heures, Neal a décidé d’effectuer l’escalade du mont Margherita, en Ouganda tout d’abord pour dénoncer la nouvelle loi anti-gai signée par le Président Mugabé récemment mais aussi pour lui lancer tout un défi!

« Le plus haut sommet de votre pays n’est plus sur votre terre, constitué de neige ou d’une pancarte, c’est maintenant un drapeau gai qui y flotte brillamment, reflétant vers le bas en signe de protestation et avec l’espoir de milliers d’ougandais que vous souhaitez persécuter et pour tous les autres qui comprennent la nature hideuse de votre législation répressive » a déclaré Gottlieb dans une lettre qu’il adressait au Président Mugabé.

Pire, dans cette même lettre, Neal Gottlieb a lancé un défi au Président Mugabé d’essayer de venir lui-même enlever le drapeau gai sachant qu’il n’y parviendrait jamais par ses propres moyens.

Neal Gottlieb a posé un geste d’un grande importance pour la communauté gaie internationale et particulièrement pour les homosexuels africains qui doivent endurer les tourments causés récemment par une vague de lois votées dans de nombreux pays visant à réprimer, emprisonner et même exécuter des personnes simplement du fait de leur orientation sexuelle et affective.

Il n’y a pas de sommet assez haut pour empêcher les personnes homosexuelles d’arriver à atteindre les mêmes droits que le reste de la société. En ce sens, Neal Gottlieb est un héros digne de l’époque victorienne qui va au-delà des nuages pour planter les couleurs universelles de la culture gaie.

Merci Neal Gottlieb