Gilles Duceppe se sert de ses gardes du corps plutôt que de répondre…

Vu à Québec le 12 octobre 2008, au marché public de la ville, le politicien Luc Harvey, qui exigeait du chef du Bloc québécois un bilan de ses réalisations, se voit repoussé par les gardes du corps fédéraux du chef souverainiste! Du jamais vu auparavant mais qui démontre que plutôt que d’avoir le courage et les couilles de répondre aux questions qui lui sont posées, le chef du parti souverainiste québécois a préféré laisser ses gardes du corps écarter un homme pourtant respecté de la ville de Québec.

Est-ce que Luc Harvey constituait une menace au chef bloquiste? Est-ce qu’il était un inconnu? Absolument pas. Duceppe connaissait bien Harvey puisqu’il l’a traité d’imbécile par la suite pour avoir suggéré que le Canada devienne membre du marché commun européen… Sommes-nous tous des imbéciles parce qu’on ose parler à Napoléon Duceppe? Ben voyons Gilles, quelle image tu donnes de nous quand tu laisses tes gardes du corps écarter un notable qui te questionne? Et tu voudrais devenir Président d’un Québec souverain? Mais voyons Gilles… Voyons, sois raisonnable… Tu vois bien que tu manies mal le pouvoir… Gilles, sois raisonnable…

Dans 48 heures nous devrons voter pour des gens comme Gilles ou pas. Personne n’est tenu de voter pour qui que ce soit, le vote est libre, votez donc pour un homme respectable qui ne se sert pas de ses gardes présidentiels pour écarter la démocratie en action.