Un ex-néonazi britannique révèle son homosexualité et ses origines juives

Sputniknews

Un éminent militant d’extrême-droite qui avait organisé des centaines de manifestations en Grande-Bretagne par le passé a avoué être homosexuel d’origine juive.

Dans un cas digne d’attention de Carl Gustav Jung, l’ex-chef de file du Front national britannique (BNF) Kevin Wilshaw a déclaré sur les ondes de Channel 4 News qu’il était juif et homosexuel.

Dans un entretien accordé à la chaîne, M.Wilshaw, qui avait adhéré au BNF pendant 40 ans, a fait savoir que sa mère était à moitié juive et que son propre nom était en réalité Benjamin. Selon le militant, dans sa jeunesse il avait peu d’amis et a choisi d’adhérer à un parti néonazi car le mépris général à son égard lui donnait un sentiment accru de solidarité avec les autres membres.Il reconnaît avoir subi des assauts de la part de ses «frères d’armes» qui avaient des soupçons quant à son orientation sexuelle. M.Wilshaw avoue également qu’il pouvait regarder dans le calme ses camarades maltraiter les autres personnes mais qu’il a changé d’avis lorsqu’ils s’en sont pris à lui.

Depuis les années 1980, Kevin Wilshaw a organisé des centaines de manifestations de l’extrême droite britannique. Il a été interpellé pour vandalisme contre une mosquée au début des années 1990 et pour incitation à la haine sur internet en mars 2017.