NOUVELLES BRÈVES MONDIALES

L’OMS appelle la communauté internationale à instaurer l’« égalité maintenant » dans la lutte contre l’infection à VIH

Selon OMS –  Le 1er décembre, à l’occasion de la Journée mondiale du sida 2022, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle les dirigeants et les citoyens du monde entier à admettre et à combattre avec audace les inégalités qui entravent les progrès dans la réalisation de l’objectif mondial consistant à vaincre le sida d’ici à 2030. « La solidarité mondiale et un leadership audacieux permettront à chacun de bénéficier des soins dont il a besoin », a déclaré le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « La Journée mondiale du sida est l’occasion de réaffirmer et de redéfinir notre engagement commun à mettre fin au sida en tant que menace pour la santé publique d’ici à 2030 », a-t-il ajouté.

VIH-sida : les professionnels des médias appelés à lutter contre la stigmatisation

Selon Adiac-Congo.com –  Le Réseau national des associations des positifs du Congo (Rénapc) a organisé à Brazzaville un atelier pour appeler les professionnels des médias à lutter contre la stigmatisation et la discrimination dont sont victimes les personnes atteintes du VIH et de la tuberculose. La stigmatisation et la discrimination ont des conséquences néfastes sur le plan socio-économique, occasionnant la négligence du traitement, la non-fréquentation des centres de dépistage et de traitement, les décès des patients ainsi que leur rejet dans la société. 

VIH/Sida : se faire régulièrement dépister c’est aussi lutter contre la maladie

Selon Santé-France –  En 2021, le nombre de découvertes de séropositivité VIH est de 5 013. 29% des infections au VIH ont été découvertes à un stade avancé de l’infection, ce qui constitue une perte de chance en termes de prise en charge individuelle et un risque de transmission du VIH aux partenaires avant la mise sous traitement antirétroviral. Trop peu de personnes se font dépister ou pas assez fréquemment. On considère que 13% des personnes porteuses du VIH (soit environ 24 000 personnes) ignorent leur statut sérologique. (Environ 15% au Canada)